Caroline Marçot
Caroline Marçot
Valérie de La Rochefoucauld
Valérie de La Rochefoucault
Damien Manivel
Damien Manivel
Tosca
Tosca

Caroline Marçot, compositrice

Pour le programme Ave Maris Stella, Entheos a commandé à Caroline Marçot une Oeuvre qui se nourrit des répertoires anciens.

Formée à l'Ecole Nationale de Musique et de Danse d'Orsay, elle y obtient de 1989 à 1995, les médailles d'or en formation musicale, piano, musique de chambre, analyse et écriture. Elle s'enrichit ensuite d'une solide expérience acquise au sein de la Maîtrise de Radio-France, au Jeune Choeur de Paris, puis aux Cris de Paris. Elle continue à se produire comme choriste dans divers ensembles comme Akademia, Arsys... mais surtout en tant que soliste avec plusieurs formations dont le trio Viva Lux, l'ensemble Mora Vocis, avec lesquels elle enregistre.

Parallèlement elle obtient les premiers prix à l'unanimité d'harmonie et de contrepoint au Conservatoire National de Région de Paris, dans la classe de Bernard de Crépy ainsi qu'un second prix d'orchestration et un certificat de solfège ancien. En 1996 elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où elle obtient successivement les prix d'analyse, de contrepoint renaissance, d'harmonie, d'écriture XX° siècle, d'esthétique et d'acoustique.

Passionnée par le phénomène sonore, c'est tout naturellement qu'elle se tourne en 2000 vers la composition, avec une première pièce pour choeur commandée par le choeur de chambre les Cris de Paris. Elle a l'occasion d'être créée entre autres par Rachid Safir et Les Jeunes Solistes, Geoffroy Jourdain et Vivete Felici, Toni Ramon et la Maîtrise de Radio-France, Laurence Equilbey avec le Jeune Choeur de Paris, Roland Hayrabédian et Musicatreize...

Elle a enseigné l'analyse à l'ARIAM Ile de France dans le cadre de la formation aux Diplômes d'Etat de technique vocale et de direction d'ensembles vocaux et est actuellement en poste au CNR d'Aubervilliers-la-Courneuve. Les oeuvres de Caroline Marçot sont publiées aux éditions Jobert.


Valérie de La Rochefoucauld, conteuse

Pour le programme Requiem pour Claude de Lorraine, Valérie de La Rochefoucauld, comédienne raconte les fastueuses funérailles qui eurent lieu en 1550.

Titulaire d'une Maîtrise d'Histoire de l'art et archéologie ainsi que d'un Premier Prix de déclamation du Conservatoire Royal de Bruxelles, elle a effectué de nombreuses tournées comme comédienne à travers le Québec, la Belgique et la Norvège. Elle découvre le conte à Paris (CLIO, l'Age d'or, à la Maison du Conte où elle remporta le prix du public en 2002), et raconte pour les Musées de la Ville de Paris (Petit Palais, Musée Cernuschi, Musée Galliera...) et au musée de la Musique. Depuis une dizaine d'années, elle crée et met en scène de nombreux spectacles en fonction de parcours de visites, d'expositions, de festivals ou de commandes spécifiques. Elle s'est ainsi produite dans plusieurs salons, lors des Journées du Patrimoine ou dans le cadre des Festivals Paris Quartier d'été. Elle travaille particulièrement le thème de la "Légende de la fée Mélusine" ou la légende de Renaud et Armide pour une commande du Printemps des Musées au Musée de Sceaux.

Elle s'est passionnée pour le répertoire musical classique en racontant avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France, sur La création du monde de Darius Milhaud, Till l'espiègle de Strauss, Les tableaux d'une exposition de Moussorgski, Roméo et Juliette de Prokofiev (Livre CD - Didier Jeunesse - Novembre 2006), ou encore Ma mère l'Oye de Ravel, ou Pulcinella de Stravinsky. Elle a travaillé comme librettiste pour le compositeur G. Connesson et l'Orchestre de Picardie.

Valérie de La Rochefoucauld est également l'auteur de plusieurs ouvrages pour la jeunesse : L'éventail magique et Le Paravent de laque et Le Pays des dragons comptent parmi les Contes du Mandarin qu'elle a publiés chez Piquier Jeunesse (2003-2004-2005).


Damien Manivel, réalisateur

Pour le programme Ligier Richier, le chant de la pierre, Damien Manivel, réalisateur a filmé pour nous les statues du génial sculpteur.

Pendant sept ans, Damien Manivel travaille en tant que danseur professionnel, notamment pour la compagnie Archaos. Parallèlement, à son métier d'interprète, il signe plusieurs mises en scène, réalise des films de danse. En 2006, il intègre Le Fresnoy, studio national des arts contemporains en tant que réalisateur. Son parcours professionnel nourrissant sa recherche cinématographique, dans ses films, il aborde les questions et fragilités humaines en travaillant de manière approfondie et inédite sur le corps.

« Viril » et « Sois sage, ô ma douleur… », réalisés dans le cadre de la résidence au Fresnoy, ont bénéficié de sélections dans de très prestigieux festivals de cinéma dont Locarno, Rotterdam, Uppasala, Cork, Angers, Côté Court, New York Dance on Camera, etc.

Il est également assistant réalisateur d'André S. Labarthe pour le film « Blue Lady » sur la chorégraphe Carolyn Carlson et enseigne régulièrement dans les classes d'hypokhâgne option théâtre.


Tosca, plasticienne et illustratrice

Pour le programme Louise de Lorraine, la Reine Blanche (lien avec le programme), Tosca, plasticienne et illustratrice réalise une robe-décor sur un modèle du XVIe siècle.

Tosca étudie le dessin et la gravure à l'école des Beaux Arts de Paris dont elle est diplômée, puis enseigne les arts plastiques dans les écoles élémentaires de la Ville de Paris et au Musée des Arts Décoratifs. Elle travaille aussi pour la presse spécialisée, comme rédactrice et reporter, dessine pour la porcelaine et le textile, conçoit des volumes pour des packagings. Tosca travaille les matériaux mats et poreux, les papiers recyclés et le carton, son matériau de prédilection. Ses réalisations touchent toujours à l'enfance et à l'éphémère.

Dans le cadre de l'exposition "Louis Vuitton et l'Opéra", elle créat un ensemble de sculptures en carton qui seront présentées en Europe et en Chine. La Poste, Arianespace, Les champagnes Pommery et Veuve Clicquot, Cartier international ont eux aussi fait appel à son regard et à sa maîtrise du carton. En 2009, elle collabore avec le TMP et réalise des marionnettes géantes pour la Biennale Internationale des Arts de la Marionnette (BIAM).

Fin 2008, le livre jeux Petit carreau qui retrace l'aventure réelle et ludique de la céramique sur la route des épices paraît chez Chandeigne. Ce livre constitue la synthèse des différentes techniques qu'elle emploie, pour l'illustration et le volume, il est le support d'une création plastique, qui donne lieu à sa troisième exposition itinérante inaugurée en novembre 2009 au Théâtre Gérard Philipe de Saint Cyr.


Quelques mots de Tosca sur l'art du carton.

« Le carton, matériau si usuel, modeste en apparence, se révèle divers, ophistiqué et suscite le ravissement. Son contact sensuel joue un rôle important dans la sympathie qu'il inspire. J'ai rencontré le carton à l'occasion de mon travail de plasticienne et je l'ai utilisé sous ses nombreux aspects depuis plus de dix ans : découpage, volume, parfois pour l'illustration, essentiellement dans la réalisation de projets liés à l'univers du luxe. Ces diverses expériences ont permis une véritable rencontre et le carton est devenu Mon Matériau, une source d'expérimentation et d'inspiration continue. Il constitue une véritable identité. J'ai conçu en son honneur l'exposition itinérante Carton Roi en 2004. »